Vacances parisiennes



Cette année mes vacances furent parisiennes. Les ruches, le miel, la pollinisation étaient bien loin de mes préoccupations touristiques.
C’était pourtant oublier que la mode est à l’écologie, car il s’agit bien, au-delà d’un courant de pensée, d’une mode. Exit le plastique, vive les matériaux nobles et naturels tels que le bois et la pierre. Les tons naturels, le mobilier et les décorations « écolo » envahissent notre quotidien, le biologique devient une référence alimentaire. L’Homme est donc en passe de réussir le summum de l’écologie, faire de nos villes, des campagnes et sa principale alliée dans cette aventure serait l’abeille.
On nous explique donc, que tout comme l’ont fait jadis les hommes, les abeilles sont contraintes de quitter les campagnes pour se réfugier dans les villes  où elles peuvent butiner à leur aise et dans de meilleures conditions loin de tout pesticide et produire un miel d’une qualité exceptionnelle.
Quoi de plus naturel alors que de découvrir comme je le fis à l’occasion d’une balade, des habitats dignes des plus grands designers au Jardin des Plantes              

 

             hotel a abeilles                 Hôtel à Abeilles – Jardin des Plantes – Paris V

 

             hotel a abeilles, descriptif                                hotel de charme pour abeilles

      Hôtel de Charme pour abeilles sauvagesJardin des Plantes – Paris       

 

     Ainsi que le très beau et très ancien rucher du jardin du Luxembourg.  

                                             ruche tronc du rucher du jardin du luxembourg a paris

                                    Jardin du Luxembourg – Paris V

fete du miel au jardin du Luxembourg a paris  La fête du Miel au Jardin du Luxembourg

 

Et les revues apicoles, l’Union Nationale des Apiculteurs en tête, de nous expliquer que la diversité des fleurs que l’on retrouve dans les parcs parisiens où sur les balcons des habitations  permet à nos amies les abeilles de bénéficier d’un choix de pollen important, d’un microclimat et d’une période de floraison annuelle en raison de la diversité florale présente.
Paris serait donc le « Paradis » des abeilles. Des ruches dans les jardins, sur les toits, au sommet de l’Opéra, au Grand Palais….
Mais que ce passe t’-il dans le monde Apicole. Le slogan « Lozère que tu m’aères » aurait t- il cédé la place « Paris Béton, Paris Butine ». Je ne suis pas apicultrice et je ne connais pas grand-chose à la biodiversité,  je ne suis pas spécialiste en question environnementale et encore moins en pesticides et engrais. Je ne suis une simple observatrice qui s’étonne que l’une des villes les plus polluées de France et dont le taux de pollution a atteint début Mars des taux record avec le redoux, puisse nous être aujourd’hui présentée comme l’un site des sites environnemental le plus propice à l’épanouissement des abeilles et à la production de miel.
Il semblerait même que le miel parisien soit devenu de très grande qualité (médaillé d’argent du concours section  forêt organisé par l’A.D.A.I.F*) et vendu en épicerie fine….quartier de l’Opéra.
Et le plomb, les pesticides, l’eau polluée….Inquiétez- vous apiculteurs Lozériens (un peu de chauvinisme ne nuit à personne !), vous dont les ruches surplombent quelques faïsses, en bordure de rivière, sous les châtaigniers, loin de toute infrastructure routière… vos abeilles sont dans l’erreur, le miel de châtaignier n’est plus. Le miel béton est là, fier d’étaler le résultat de ses analyses, que ni le dosage du plomb, ni la pollution, ni les pesticides ou engrais ne viennent ternir  (car les parisiens sont « bio » y compris dans l’utilisation des engrais et pesticides sur leurs balcons ou dans leurs parcs).
Soyons rassurés, les abeilles parisiennes se portent bien affichant même un taux de mortalité moindre qu’en campagne.
Il parait que c’est scientifiquement prouvé analyses à l’appui mais est-ce scientifiquement constaté ?
Je n’ai pas la réponse, juste quelques photos prises quartier Montparnasse, au pied de la Tour.

            ruche tour montparnasse, Paris        rucher tour montparnasse, paris       ruches tour Montparnasse, paris

                                            Rucher de la Tour Montparnasse

    abeilles mortes au rucher de la tour montparnasse a Paris    Mais qu’est ce que ces taches noires….

  et oui nos chères abeilles citadines !!

Vous avez dit sentinelles de l’environnement ?

Véronique F.
Chronique d’été.
*A.D.A.I.F : Association pour le développement de l’apiculture en Ile de France.

Site par ID-Alizés