... du matériau bois des ruches


 

INTRODUCTION

 

Le L.M.G.C., laboratoire de mécanique et de génie civil, est une unité mixte de recherche soutenue par l’Université des sciences et le CNRS de Montpellier1. Au coeur de l’innovation et des préoccupations de l’industrie, de la santé et de l’environnement depuis 1991, le LMGC aborde des thématiques diversifiées avec deux angles complémentaires : l’étude fondamentale et la recherche appliquée. Il est composé de sept équipes qui traitent différents aspects dans le domaine de la construction et de la santé. J’ai pu intégrer l’équipe « bois » qui vise à développer la connaissance et à faire la promotion du bois comme matériau de structure pour l’homme. Pour cela, quatre thématiques de recherches explorent des interfaces entre l’ingénierie et la biologie, l’écoconstruction ou les sciences humaines : biomécanique de la formation du bois (mécanismes de mises en précontrainte et fonction biomécanique), effet du temps (vieillissement et thermo-hygro-activation du bois), diversité des propriétés et valorisation de la biodiversité des bois exploités et enfin, usage du bois dans le patrimoine culturel. C’est dans ce cadre que j’ai effectué un stage de recherche orienté en sciences sociales durant ma formation d’ingénieur des systèmes agricoles durable au sud. Le thème principal porte sur l’étude des interactions entre le matériau bois des ruches et le vivant, ici la colonie d’abeilles. L’objectif est de comprendre les connaissances et les représentations des apiculteurs d’une part et des vendeurs de ruches d’autre part, concernant l’impact du matériau des ruches sur l’état sanitaire des colonies. Les données collectées durant mon stage seront utiles pour avoir un état des lieux des pratiques et des usages des apiculteurs. De même, cette étude exploratoire vise à mettre en avant les savoirs des apiculteurs sur le sujet exploré afin de les compléter avec des outils de recherche scientifique. Par ailleurs, ce stage permet aussi de tester une méthodologie d’enquête auprès des apiculteurs. La méthode choisie consiste à collecter des données qualitatives et quantitatives à partir d’enquêtes sur le terrain puis de les traiter sous le logiciel Sphinx®. Cette méthode pourrait être comparée à celle du procédé de recension qu’aborde J.P. Olivier de Sardan dans son article « politique de terrain » (1995). Par ailleurs, une recherche bibliographique a été réalisée, afin de me familiariser avec le métier d’apiculteur, les différentes structures qui cadrent cette profession et d’étudier les grands évènements qui ont impacté cette activité en terme de pratiques et de technique. Un travail de préparation des enquêtes par la co-construction d’un questionnaire avec la chercheure encadrante (Anna Dupleix), puis la réflexion autour des hypothèses de recherche et une cartographie des apiculteurs de la région, ont été les premières étapes de ce stage. Parallèlement, des relevés réguliers (à raison de deux fois par semaine) ont été effectués sur un rucher expérimental en vue d’observer l’évolution de la population de varroa dans des ruches fabriquées en châtaignier et en épicéa. Aucune conclusion ne sera apportée sur cet aspect de la recherche. Ce stage a donc été une alternance entre des périodes de travail au laboratoire, situé à Montpellier, et des déplacements sur le terrain dans l’Hérault, les Cévennes et la Drome provençale, le tout durant la saison estivale 2017 (Juin-Août). Une première partie de ce document présente d’abord le contexte de l’apiculture française à partir de ma recherche bibliographique. Elle propose ensuite des précisions méthodologiques sur le déroulement de l’étude, à commencer par la construction du questionnaire. Elle décrira aussi l’aspect pluridimensionnel de ce stage par la diversité des outils de recherche abordés ainsi que les activités annexes à l’étude que j’ai conduite. Cette partie abordera enfin le déroulement des enquêtes. Ensuite, dans une seconde partie, je propose un rappel du contexte et des biais de l’enquête suivi d’une première analyse des résultats aussi exhaustive que possible compte-tenu de la dimension partielle de l’enquête.

 

Pauline MILLET-TREBOUX                                                    Lire le rapport complet

SAADA PROMOTION 2015

Site par ID-Alizés