Leçon d'atterrissage

De retour à leur ruche, les abeilles sont souvent épuisées par la distance parcourue et le poids transporté, tout particulièrement les jours de vents forts comme c'est la cas aujourd'hui (film réalisé dans les premières heures d'un matin d'octobre, température :15°5 vent 20 km/l avec rafale à 45 km/h)
Dans de telles conditions, elles retournent à la ruche à la limite de l'épuisement.
Il arrive même qu'elles manquent la planche d'envol, (c'est ainsi que l'on nomme le replat devant l'entrée de la ruche).
Vous pouvez aisément imaginer leur grande vulnérabilité face au frelon asiatique.
Une fois leur charge de pollen ou de nectar déposée dans la ruche, allégées et un peu reposées elles repartent courageusement en quête de nouveaux trésors....

Et puis, il y a celles qui restent sur la planche d'envol, hésitantes, elles discutent des conditions de travail,
à moins qu'elles ne s'interrogent du retard pris par telle ou telle copine qui pourtant
butinait à deux fleurs de là avant qu'elles ne la quittent pour venir décharger leur précieuse récolte...
Mais cela nous n'en serons jamais certain.

Film réalisé par l'Association Mécènes et Parrains d'Abeilles. AMPA 
ralenti X 2

 

 

Site par ID-Alizés